Apprendre avec passion ? Non. Apprendre avec courage.

Voici ce que j’ai appris dans ma courte existence d’écrivaine ; J’apprends en permanence. Chaque idée, chaque rêve et potentiel de projet m’oblige à comprendre quelque chose que je ne savais pas la minute précédente. Et ça, ça remplit une tête quand elle est réceptive d’apprendre les leçons de la vie, des autres, de ses propres échecs.

Dans la volonté d’améliorer mon existence d’écrivaine que je chéris, j’ai appris que résister à la curiosité qui m’habite me rend malheureuse.  Refuser de vivre mon multipotentiel avec passion, créativité et courage  me cause des souffrances.

Parenthèse. Qu’est-ce que la passion ? Est-ce que c’est une énergie divine qui nous pousse vers l’action ? Est-ce que c’est créer de toute pièce par des gens qui se disent ho combien passionné que si tu ne t’élèves pas à leur standard, tu n’es pas S-u-f-f-i-s-a-m-m-e-n-t motivée ? On entend souvent ça, être suffisant ou méritant, n’est-ce pas ? Vous l’êtes. Point final. Fin de la parenthèse.

Quand je vous dis alors que j’aime apprendre, mais est-ce que c’est une passion ? Alors, vraiment pas. Je ne décroche pas de bourse scolaire par mon effort ou par mes notes. Je suis même dans la moyenne ou sous la cote même. J’ai hâte de finir mon diplôme universitaire d’ailleurs, que je tarde et tarde depuis tellement d’années. Un ami Linkedin m’a dit, qu’est-ce que tu as retenu de ton bac ? ( silence) mon coach m’a dit que ce n’est pas le seul chemin pour atteindre mes objectifs. ( silence) Mais j’aime apprendre moi ! Pas vous ? Il semble que l’apprentissage n’est pas nécessairement synonyme d’un diplôme ( Bravo championne, à 30 ans il était temps de le comprendre ). Apprendre à son rhytme, avec curiosité, avec espièglerie.

Ma première semaine à l'Université en GIF – Así es Léa

J’aime avoir une conversation franche avec une personne. Parle-moi de tes échecs. Parle-moi de ce que tu ressens, là et maintenant. Alors là, j’apprends.

En y réfléchissant bien, on puisse dans une conversation des idées concrètes de personnages.

J’aime lire sur tous les sujets : psychologie, science-fiction, finance ( très récent si vous voulez mon avis).

Tu vas réaliser assez vite qu’écrire un manuscrit et en faire un roman potable, tu devras parler finance. 

J’apprécie le coaching que je fais. J’ai un mentor qui m’apprend un tas de trucs sur moi, sur la vie, sur son parcours, sur le potentiel de ma vie.

Je ne sais pas tout. Des gens en connaissent un peu plus. Il m’aide à progresser. Allez plus loin. Construire des fondations solides. 

Et l’écriture dans tout ça ?

C’est bien pour ça que tu me lis, pour écrire, non ?

Mario Francis m’a dit un jour : si tu veux écrire, apprends à écrire.

J’ai lu des ouvrages, certains que j’ai pprécié d’autre pas du tout, j’ai surligné des passages, cherché des mots dans le dictionnaire, regardez des vidéos YouTube, je me suis inscrite à des formations offertes aux écrivains, j’ai perdu des vendredi soir et des weekends pour comprendre des affaires. J’ai fait deux premiers livres en autoédition, formatage, négocier mes contrats de graphismes et de correction, je me suis relue, j’ai fait des recherches sur les meilleurs logiciels de traitement de texte, j’ai publié en maison-d’édition,  j’ai…. JE N’AI PAS FINI D’APPRENDRE.

Toothless-cute.gif GIF by Streamlabs | Gfycat

La vérité c’est celle-ci, si tu penses écrire une histoire et croire que tout s’arrête au mot fin, tu vas avoir une petite surprise dans l’épilogue de ta carrière d’écrivain. C’est qu’il y a une suite. C’est que tu n’es pas au bout de vivre mille émotions que tu choisis l’auto-édition, à compte d’auteur ou à compte d’éditeur… Tu vas devoir te retrousser les manches et apprendre davantage.

Apprendre avec passion est un mythe.

Ce que j’en pense c’est que tu peux avoir de l’énergie et des ressources internes et externes qui t’alimentent par contre ou tu peux apprendre à les développer ! ( c’est mon opinion, mais réfléchis-y deux secondes à tous ces gens qui ont une passion vorace et que seul ça les anime, pourras-tu leur faire concurrence ou faire mieux qu’eux ? Dans cette logique, si tu n’es pas passionné, tu pars perdant. Vous pensez que les étudiants, 4 ans, 5 ans, 6 ans sur les bancs d’école ne vivent que de passion. Je préfère croire qu’ils aprennent sur eux et sur leurs ressources internes et puissantes !)

Apprendre avec courage, rigueur et patience.

C’est plus dans tes cordes, n’est-ce pas ? De te rappeler qu’apprendre peut être ardue, mais que si tu poursuis, un peu tous les jours, pour créer un effet cumulé de tes actions et tes apprentissages, ayant de la patience de vivre les échecs et le front de bœuf de montrer au monde tes succès… eh bien, ton chemin sera beaucoup plus passionnant !