Nouvelle stratégie

Une question de mindset ?

Voilà une affaire de réglée : sans régularité, tu n’avances pas. L’écriture est discontinue, les idées sont perdues par ces périodes d’inactivité et la motivation, une bébitte bipolaire, est comme ce vieux jouet tamagotchi, elle meurt vite !

C’est sur un beat rock de April Wine que j’écris cet article et, je me sens étrangement, revigorée. Le changement d’ambiance est important et pour le faire, une action de la part de l’écrivain (e )  est obligatoire. Comme l’imagination, comme la créativité, comme les idées, comme la motivation… il faut une première action. Cette action te donne le coup d’envoi, mais après ? Après, c’est la régularité. La répétition. Les essais. Les apprentissages.

Une pensée qui mène partout

Ma pensée arborescente m’oblige à faire de long détour, atteindre un cul-de-sac et faire demi-tour. Je me perds souvent. Toutefois, j’arrive toujours à bon port avec plus ou moins des chemins maladroits et erratiques. Ainsi, l’article aujourd’hui s’inscrit dans une autre pensée que j’ai eue plus tôt.

Vois-tu, j’ai un examen d’anglais à réussir en août pour compléter un requis de mon diplôme universitaire. ( Ce qui m’amène à vous mentionner ma fierté d’écouter par choix des films en anglais  et de lire au moins un livre dans cette langue !- Que je ne crus jamais faire un jour ! ). Pour réussir, je sais que je dois revenir à la base, faire quelques exercices afin de me permettre de me réchauffer pour ce test. Si je fais tout quelques jours avant, je vais angoisser inutilement. Après, je me reprocherai d’avoir eu deux mois d’inactivité quand j’aurai pu organiser mon temps.

La motivation ne survit pas par elle-même.

J’ai décidé de mettre un soir par semaine à mon horaire dédié à ce réchauffement d’une heure et demie : 30 minutes de lecture en anglais ( que je fais déjà sté veut dire ! ), 30 minutes d’exercices en ligne gratuits, 30 minutes pour rédiger un court texte de 500 mots (avec correction, recherche de mot, etc).

Ma pensée a bondi. Je me disais qu’il serait important d’avoir cette régularité dans mes projets d’écriture. Maudit ! Pourquoi je réussirais pour l’anglais et pas dans le reste ?

C’est là que j’ai mis du April Wine.

La base

C’est quoi la base pour avancer des projets ?

Je réfléchis à ces moments dans la journée, dans la semaine, dans le mois que je suis le plus en forme ou du moins, je semble avoir plus d’énergie. ( Comment on génère plus d’énergie ? ) Je me suis questionnée sur ma routine de rêve pour me permettre d’accomplir mes projets ( qu’est-ce qui goûte bon pour moi tous les jours ?)

Vous voyez de plus en plus clair dans ma tête, n’est-ce pas ? Foutu bordel, oui !

Anaël Verdier me disait dans un échange par courriel que si j’étais mal à l’aise de présenter mon œuvre, c’est que j’avais seulement effleuré mon sujet. Je les mise de côté pour faire des recherches et préparer un plan d’action pour que ma réécriture soit plus en profondeur.

Voici la finale de cette histoire!

Je suis mal à l’aise dans mes projets. Novice, irrégulière, idées perdues… C’est quoi la base pour avancer mes projets ? 

Quand tu as cette impression de tourner en rond, arrête-toi. 

La régularité c’est la clé. 

Prend action

Pour revenir à la base, il faut se connaitre. Je me suis outillée pour continuer à me connaitre et créer du mouvement et de l’énergie. Ma stratégie est d’utiliser de nouvelles stratégies. 

  • Investir en moi par des coachs m’oblige à prendre action dans un délai et atteindre les cibles que je me fixe avant les prochains rendez-vous.
  • Demander du soutien à mes amies auteures.
  • Réorganiser mon sanctuaire d’écriture.
  • Me rappeler tous les jours que ma richesse est mon temps.
  • Chaque action s’inscrit maintenant dans un concept d’actif et de passif ( Rich dad, poor dad)
  • Structurer mon action avec valeur et impact.
  • Dans mon bujo dix tâches par semaine : une combinaison de tâche personnelle, d’écriture, de projets. ( parce que j’aime faire des listes et dessiner)
  • Je comptabilise mon temps, je tiens mon journal d’écriture et mon carnet professionnel.
  • Je passe à l’action TOUS LES JOURS.