Avoir la meilleure idée d’histoire

Une personne publiée est forcément un écrivain.

Structurer son histoire est nécessairement la meilleure façon d’écrire.

Si tu ne l’as pas vécu, tu ne peux pas raconter cette histoire.

Pour être lu, il faut avoir la meilleure idée possible.

Ces phrases sont répétées sans cesse et je les trouve tout simplement vulgaires. Il semble que plusieurs personnes veulent en faire une compétition à tout prix, ce qui est vraiment triste selon moi. L’écriture a toujours été une question de partage et d’échange. Encore selon moi, écrire n’a jamais été la prétention d’avoir L’IDÉE du siècle, mais de développer notre capacité d’observation et notre habileté à rendre compte de ce qu’on apprend de la nature et de tout le reste.

Je ne renie pas qu’il y a des écrivains talentueux, avec une expertise, avec un langage recherché et que des lecteurs s’attachent rapidement. Ça existe vraiment ! Et si vous persistez dans l’écriture, que vous cherchez ce qui vous rend unique et vous fait persévérés vous pourrez certainement vous vanter d’être aussi une personne de talent !

L’écrivain est souvent le trait entre deux univers. Il observe et doit écrire ce qu’il voit. Il écrit pendant des heures dans le silence et la solitude, mais pour être connu il doit faire face à des foules ( même une seule personne à qui parler de son histoire est une idée terrifiante). Il crée des personnages qui l’exaltent et ressortent de son imaginaire et l’écrivain (e) doit faire progresser ces personnages dans une dimension qui lui est totalement inconnue. Il doit arriver à ne pas trop se juger avec son manque de vocabulaire et ses nombreuses fautes pour terminer son projet de manuscrit ( et encore ce n’est jamais réellement terminer).

Alors, non, avoir la meilleure idée possible est le dernier de nos soucis en tant qu’écrivain(e). Avoir des idées est important toutefois. Et je ne me suis jamais fié à ma tête seule pour en trouver. Je sors dehors, je marche et j’observe. Je contemple le ciel et je divague. J’écoute stargate et je prends des notes de tout ce qui me plait dans cette télésérie. Je me plante sur le balcon et j’espionne mes voisins. Je lis. Je lis encore plus de livres. Je lis beaucoup de livres.

Observez votre environnement.

Trouver une idée.

Oui, la première que vous visualiserez dans votre esprit.

Elle fera l’affaire, ne vous inquiétez pas.

Regardez là dans son état naturel.

Maintenant, déformez là.