Pourvu que j’écrive

Je suis assise à ma table de cuisine. J’entends le bacon qui grésile dans la poêle. Je devrais probablement être plus attentive à ce que je suis en train de faire ( ne pas foutre le feu à la maison par exemple). Mais je n’y peux rien! Ma nature me veut rêveuse, évasive, distante… Bref, dans ma tête.

Quatre jours de congé ont tendance à m’imposer un autre rythme de vie. Celui que j’aime. Le plus tranquille. En pyjama et enveloppé d’une couverture. Les fêtes sont toujours une source d’angoisse pour moi ( je vous épargne les détails ) pourtant cette année c’était bien! Calme! On a bien mangé! On a été en famille! Tranquillos. Sans chicane. Sans prise de bec. J’ai même réussi à me trouver du temps pour écrire. Et ça, c’est synonyme d’une vie équilibrée pour moi. Cela faisait un bon moment que j’essayais de me motiver à retourner à mon fastidieux travail.

La motivation

Pour vrai je m’amuse quand j’écris, mais c’est comme si je le comprends une fois que je suis assise devant mon texte et je me mets en branle. Étrange, non? Pourquoi suis-je si difficile à motiver? Il y a des moments où tout va à la perfection. Les mots s’enfilent avec poésie et raffinement. À un autre au moment, j’ai l’impression de retourner jouer sans but dans la bouette.

Outil pour écrire

J’ai découvert les conférences TED. Pendant quatre jours je ne vous cache pas, je regardais les vidéos une après l’autre. 3 clés pour ceci, 8 étapes pour cela et ainsi de suite. Je me levais motivé et j’étais porté par le vent comme si j’étais qu’une plume légère. J’ai compris tant de choses sur mon processus créatif en si peu de temps.

J’apprends

Il est bon d’aller voir les experts d’autres domaines. Pas juste lire et connaitre mes auteurs préférés, mais qu’est-ce qui fait qu’un individu a du succès, peu importe sa profession. Ouais! Bon! J’avais parfois l’impression qu’on me rappelait ce que je savais déjà, mais au final, je me demandais, est-ce que ça t’aide à mieux écrire? Oui! Parfait! Est-ce que tu l’appliques? Non. Non? Ben non! Je le sais, mais je ne l’applique pas. Ben voyons!

Prendre Action

Ne pas juste vouloir devenir une écrivaine. Juste désirer écrire quelque chose aujourd’hui. À plus tard, tout le travail de jugement. Tout ce que je dois faire en ce moment, à cette minute c’est m’asseoir devant mon texte. Abandonner mes peurs à la porte du bureau. Ma tâche n’est pas d’écrire la meilleure histoire, mais d’écrire cette histoire-là. Celle qui me torture depuis maintenant un an jour pour jour! Je veux écrire! Alors, écris, Karine. Arrête de penser et fait-le. Écœure-nous plus avec ça! Tu as une chose à faire et c’est de prendre le risque d’essayer ce quelque chose.

Quinze minutes

Je suis lente à motiver. J’ai compris que personne d’autre que moi peut mettre mon c** sur cette chaise et écrire. Je dois truquer mon cerveau. Jouer avec lui. Lui promettre un cadeau à la fin de cette souffrante épreuve. Quinze minutes par jour me faisait bien rire. Toutefois, c’est loin d’être drôle. Je me plains de n’avoir pas le temps. J’ai observé ce que je faisais de ma liberté et j’ai décidé que j’en avais assez de me sentir obliger et captive de ce manque de temps. De l’impossibilité de réaliser les choses qui m’animent, m’énergisent et me font me sentir bien avec cette pitoyable excuse que je ne suis que moi. Aujourd’hui, ma tâche est d’aller m’asseoir, 15 minutes et d’essayer d’écrire quelque chose.

Et vous, donnerez-vous du temps à vos rêves? À vos passions? Vous donnerez-vous du temps pour vous?