Histoires d’un Bloc # 10

 

Entre chaton et matou

Le mec était adossé à une automobile brune. Ça semblait être la sienne. Il fumait sa clope, nonchalant. Je revenais du Vétérinaire avec le chaton. Alors j’entends un miaulement étrange. Non ce n’était pas Pô. C’était le dude qui était relaxe sur la voiture.

Juste non. Tu ne miaules pas après une femme même si tu l’as trouve mignonne. Point barre.

La paresseuse de poches

Je dois avouer que ce qui me manque le plus en ce moment sont mes précieuses laveuses et sécheuses. Je les ai laissées seules chez mon grand frère. Je me demande si elles aussi s’ennuient de moi… En plus, cette semaine, j’avais laissé mon automobile chez lui. Donc j’avais deux choix : marcher jusqu’à ma voiture et revenir pour prendre mes sacs de linges sales ou marcher avec mes deux gros sacs de linges. Vu ma très grande paresse, je me suis dit que j’allais prendre l’option deux. Ainsi je n’aurai pas besoin de faire un aller inutile. Toutefois, j’avais sous-estimé la lourdeur de mon fardeau. Sans surprise que vous pouvez imaginer une fille en gougoune ( oui malgré le froid ! )trainant derrière elle deux grosses poches de linges (parce qu’évidemment je ne veux que faire un gros lavage ). Va s’y cocotte alors ! Et je te souhaite bien du plaisir !

P.S. Mon rendez-vous chez le chiropraticien est programmé.

Dormir dans le salon

Ce n’était pas cette semaine que j’avais cette habitude, mais bien la semaine d’automne très chaude que nous avons eue précédemment. J’avais installé mon matelas ( qui est super lourd) dans mon salon. L’air conditionné était à fond pour que je puisse passer une bonne nuit.

Et cette semaine, il faisait plus frais. Donc inutile d’utiliser la machine et je pouvais ramener mon matelas dans ma chambre. Mais…je ne l’ai pas fait ! J’avais la télévision juste à côté, mon chat pouvait dormir avec moi sans démolir ma chambre préalablement ( j’avais fermé la porte) et j’avais juste l’impression de faire du camping. J’ai ouvert la porte-fenêtre et l’air qui s’engouffrait était frais et bon. J’ai passé des nuits plus agréables encore que les quelques jours précédents.

Je soupais devant la télévision en pyjama et quand j’avais épuisé toutes mes batteries, j’éteignais et je me couchais. Hey ! J’économisais des pas et tout le fafouin de rangée le salon, préparer le chat pour le dodo, retirer les oreillers décoratives, sautée dans le lit, entendre miauler…J’étais déjà sur place !

Maintenant, tout a été correctement rangé. Mais c’est une expérience à recommencer ! Juste pour le plaisir !