outils pour bien écrire

Écrire avec les bons outils

Vous voulez écrire ? Peaufiner votre art et métier d’écrivain à son plein potentiel ? Parfait! Maintenant, cessons de rêver et voyons la réalité en face ; nous ne sommes pas tous des grammaires sur deux pattes. Nous sommes la plupart des débutants dans le domaine et il est facile de se décourager ( Ho que oui !). Plusieurs partent de très loin pour ce qui est de la langue française et nous n’avons pas tous l’argent ni le temps de suivre des formations qui nous promettent la lune. Mais une chose est sûre c’est qu’il existe des outils pour nous aider. Cela demandera quelques efforts de notre part, toutefois cela en vaudra le coût.

À quinze ans j’écrivais à mon auteur préféré (Mario Francis, auteur de la série jeunesse Léonis ) et il m’a dit la chose suivante : « C’est bien beau avoir des idées, mais il faut savoir écrire.» Aujourd’hui je ne vois pas encore toute l’ampleur de sa révélation. ET il a parfaitement raison. Nous pouvons passer des années à travailler un texte et si nous ne nous attardons jamais à l’une des bases essentielles de notre travail d’écrivain (je parle ici du français évidemment), plusieurs bons textes couleront de l’encre inutilement.

Alors j’ai décidé dans l’optique d’offrir à mes passionnées d’écriture, ce qui m’a amené à m’amélioré en tant qu’écrivaine jusqu’à maintenant. Donc oui, c’est sans surprise que le sujet de cet article sera les fautes de grammaires, de verbe, d’orthographe, etc. Ne vous endormez pas tout de suite mesdames et messieurs le Party ne fait que commencer !

Cependant, sachez, ce que je vous propose dans cet article est ma vision personnelle et non une norme à adopter. Il est très important de trouver des outils et des ouvrages qui vous aident vous et non le voisin ! C’est par le partage de nos visions respectives que nous aiderons nos frères et sœurs écrivaines en devenir ! Alors, mettez votre orgueil de côté et soyons logique et froid dans notre analyse, car une faute c’est une faute !

Logiciel Antidote

 Si vous êtes comme moi, vous écrivez beaucoup avant de vous corriger. Lorsque vous êtes rendus à cette étape fastidieuse, être découragé est rendu comme une seconde nature. Cependant, l’outil que je vous parle ici est rapide, facile d’utilisation, efficace et de grande qualité. Il existe quelques outils pour corriger les fautes de vos textes, mais Antidote connait une grande notoriété au Québec et grâce à mon statut d’étudiante j’ai eu un rabais intéressant. (Merci à mon grand frère qui m’a offert la balance en cadeau).

Donc en gros, le logiciel après avoir modifier les paramètres (débutant, intermédiaire, avancée, etc.) Vous écrivez, vous sélectionnez votre texte une fois terminé, cliquer sur Antidote et une fenêtre s’ouvre. Toutes vos erreurs passant des verbes à la syntaxe jusqu’à l’orthographe (et j’en passe) sont soulignées. L’étape de choisir ou non l’option proposée est la plus longue ( si vous faîtes beaucoup de faute), sinon un double clique rapide avec votre souris d’ordinateur sur le mot à corrigé et la faute n’existe plus. Magique? Non ! Technologique. Cela remplace à merveille nos dictionnaires papier traditionnels (et du coup une panoplie d’autres ouvrages de correction).

Je vous laisse les liens à consulter si cet ouvrage vous intéresse  et quelques photos prises pour compléter l’expérience :

Site officiel

Acheter le logiciel

 

 Multi Dictionnaire

Inutile de m’étendre sur cet outil, tout le monde ou presque le connait. Maintenant que j’ai le logiciel Antidote, j’utilise moins la version papier. Cependant, à choisir entre deux dictionnaires, le Multi est un niveau plus avancé ( Plus de mots, explications, etc.)

Mon  conseil sera le suivant : choisissez avec votre cœur  et non avec votre portefeuille !

Le petit druide des synonymes

Très utile! Au lieu de répéter sans cesse les mêmes mots, offrons-nous la chance d’être innovant. Les synonymes créent une qualité de vocabulaire, une richesse au texte. La répétition est l’ennemi numéro un de celui qui désire se faire publier, car pour un éditeur il s’agit d’un travail de correction inutile. Vous ne devriez pas utiliser par exemple la maison sur chaque ligne. Vous êtes écrivains, la recherche de mots diversifiés est votre job ! Alors si vous n’avez pas encore un dictionnaire des synonymes, dépêchez-vous de remédier à la situation.

Si vous prenez le temps d’apprendre de ces outils vous réaliserez à quel point ils sont indispensables. Même (là nous frôlons la folie) que vous serez enjouer et émerveiller d’apprendre de nouveaux mots! (Oui! Oui! Le français deviendra votre ami ).

 Bescherelle

Corrigez ces verbes que je ne saurais voir! Je suis nulle en temps de verbe et vous ?

 Cooccurrences

Ceci est l’outil que je préfère par-dessus tout ! C’était une enseignante du secondaire qui nous avait proposé le dictionnaire de cooccurrences et depuis je ne peux m’en passer. Ce dictionnaire permet d’offrir des suggestions de mots pour l’écriture.

Par exemple : La vieille dame entrant difficilement dans la maison

Hum. La maison est comment? Grande? Petite? Vieille ?  Moderne? Les mots ne sortent pas nécessairement de notre tête en créant du Molière systématiquement. Donc, c’est ici que les cooccurrences embarquent!

La liste orthographique

Bon! Cet outil est un peu gênant selon moi à vous révéler. Depuis que j’ai commencé à écrire, j’ai pris l’habitude de mettre sur papier certains mots qui m’attirent dans les lectures que je fais. Par exemple : Rétorqua, racler, subitement, médusé, s’enquit-il, etc. Tout ça étant dans deux buts bien importants : éviter la répétition lors de dialogue ou l’expression d’un personnage et m’enrichir. Après tout, apprendre de nouveaux mots c’est utile, mais tellement amusant aussi!