Dieu de création

Ce concept pourra paraitre bien idiot à certain, mais ceux qui cherche à se libérer de toutes les idées préconçues de l’écriture le trouverons intéressant, j’ose espérer!

Oublier votre représentation de dieu. Il n’est pas question de religion ici. Je parle de la force de ce mot: Dieu, toute puissance. Zeus qui fait gronder le tonnerre. Dieu qui a le pouvoir du tout. Quel est le lien avec l’écriture? Et si je vous disais qu’accepté votre rôle d’écrivain était comme prendre le siège de dieu? Ne m’insultez pas s’il vous plaît… Restez avec moi et l’image que je veux vous donnez! De plus, cette théorie je ne l’ai pas inventer. C’est à force de recherches et de conférences et de questions à des auteurs plus expérimentés que j’ai finalement accepté d’essayer l’image…

Quand nous créons nos histoires, nous décidons de tout. Peu importe le sujet, vos valeurs, vos idéologies… écrire est un acte puissant qui demande que vous vous donnez le droit d’être légitime dans ce que vous faîtes. Dieu sait-il un jour demander s’il avait le droit d’être Dieu? Non, il est ce qu’il est et il fait ce qu’il doit faire. Lorsque nous débutons et même ceux qui sont déjà avancé, on se questionne beaucoup, on doute énormément et on se sabote. Croire au contraire que vous avez votre mot à dire, que ce que vous faîtes est correct, que vous avez le droit de parole, que vous avez le droit d’imaginer les scènes de vos choix, que vous avez le droit à la prétention d’auteur…ça nous permet d’arrêter de focuser sur l’inutile ( le négatif et le doute) et se tourner vers ce qui compte vraiment pour nous: Faire une bonne histoire.