Brené Brown

J’aime apprendre. Je me suis donc donné un objectif d’écouter au moins deux documentaires par mois où j’y note mes apprentissages et mon impression du sujet. Dernièrement sur Netflix, j’ai visionné la conférence de Brené Brown: Appel au courage.

Déjà son énergie nous interpelle ! Madame Brown nous parle de l’arène, d’y plonger et ne pas craindre de se salir les mains, d’être vivant et prendre notre chance. Show up ! dit-elle, même si on ne contrôle pas ce qui viendra.

Mais il y a autre chose dans son discours. De plus, oser… De plus menaçant qui a fait vibrer l’artiste en moi. Faire le choix de parler de la vulnérabilité. Elle ose parler de vulnérabilité au travail ! D’accord un domaine artistique, mais les autres ? Brené conseille des gestionnaires de tout horizon.

No vulnerability. No creativity.

No tolerance for failure.

No Innovation !

Dans un monde où l’innovation est une porte d’entrée d’une carrière florissante, créer sa chance, il faut avoir l’espace pour y arriver. Pour posséder cette espace, il faut revisiter nos valeurs de gestion. Il faut revoir notre approche du genre humain ( de l’employé). Juste avec l’actualité du Covid-19, on voit déjà le mouvement du télétravail faire un coup de poing au modèle traditionnel du 9h à 17h00 du bureau. Qu’en saura-t-il de cette vulnérabilité ? De ce combat contre la honte et la peur de l’échec qui est véhiculé dans une grande majorité des entreprises ? Du professionnel qui s’invite dans le personnel ? Est-ce que la cartographie changera dans les prochains mois ? Assurément. Retournerons-nous plutôt dans nos vieilles habitudes ? Des gestionnaires avisés devront peser le pour et le contre.

C’est un pensez-y-bien, n’est-ce pas ?

Dans tous les cas, si vous avez Netflix sautez sur cette conférence et comme elle le dit si bien « si tu n’es pas dans l’aréna avec moi, je ne veux pas de tes jugements sur mon travail. » Cette arène, d’après ce que j’en interprète, c’est notre mise à nue ( notre vulnérabilité) et le risque qu’on prend, chacun de nous, à ne pas se trahir pour les autres relève presque de l’interdit. Mais elle soutient que c’est la base à l’innovation. C’est la clé du remaniement vers des personnes plus heureuses, plus connecté à elle-même. Notre temps est trop précieux pour faire autrement.

Voici un TED sur la vulnérabilité de Brené Brown si vous n’avez pas Netflix et que vous voulez la connaitre :